Erreur
  • Cannot retrive forecast data in module "mod_sp_weather".

Parc du Kgalagadi... Immense et magnifique

La réserve du Kgalagadi est située sur le territoire d'Afrique du Sud et du Botswana. Son immense superficie, plus grande que la Belgique, nécessite de passer la frontière et donc de réaliser les formalités de douane à l'entrée du parc. Cela nous vaudra un regard interloqué du douanier car je ne porte pas le même nom de famille que mon mari, ni que les enfants... Il faudra lui expliquer qu'en europe, les femmes peuvent conserver leur nom de jeune fille... 
 
Nous passerons 2 nuits dans un camping proche de l'entrée du parc, côté Botswanais, bien moins cher que le côté Sud af' où nous passerons une autre nuit pour que les enfants profitent de la piscine. Nous passerons ensuite 2 nuits supplémentaires au camping situé à la frontière namibienne, dans une partie du parc où on nous annonçait plus de lions et de hyènes. 
 
Au total, après 5 jours nous aurons croisé une grand quantité d'herbivores : springbok, gemsbok (oryx), steenbok, red-haartbeest, gnous, girafe, etc. Nous y verrons nos premiers chacals à dos noir et notre première hyène tachetée. Nous pensons avoir vu le rare pangolin (sorte de tatou local) mais nous n'en conservons qu'une photo floue, lointaine, digne d'un très mauvais paparazzi. Nous aimons cependant tous croire que s'en était un !
 
Et enfin, l'apothéose de nos 5 jours passés à sillonner le parc, une tribu entière de lions : 1 mâle, 4 femelles et 7 lionceaux paressant à l'ombre des arbres sous la chaleur (près de 40 degrés à l'ombre, à midi). Nous les admirerons durant 2 bonnes heures, attendant chaque fois que la rotation du soleil chasse un peu plus l'ombre qui les abrite pour les obliger à se déplacer de quelques mètres nous permettant ainsi de profiter pleinement du spectacle. Non rassasiés, ce jour là, nous retournerons les voir, toujours au même endroit, en fin d'après-midi, moment où ils commencent à s'agiter lentement : se laver, laver les plus jeunes et se décider, sans précipitation à se mettre en route pour la nuit ou la chasse. Étant déjà un peu à la bourre pour rejoindre le campement avant la tombée de la nuit, nous n'assisterons pas à leur mise en route. Nous y reviendrons le lendemain mais les félins ne repousseront pas le bout de leur nez. A leur place, ce sont deux magnifiques aigles que nous aurons le plaisir de découvrir. C'est là toute la différence entre une réserve et un zoo.

Gold Picasa Gallery